Biographie de Rudolf Kassner (1873-1959)

1892 Cours à l’Université de Vienne où il étudie la philologie allemande et latine, ainsi que la philosophie.1895-1896 Cours à l’Université de Berlin où il assiste aux conférences de Heinrich von Treitschke. Il se passionne pour le théâtre, une base de réflexions importante sur le jeu de rôle de l’acteur, pour sa vision du monde physionomique. En 1896, il retourne retourne à Vienne pour y travailler sur sa thèse de doctorat Der Ewige Jude in der Dichtung (le juif éternel dans la poésie), thèse qu’il achèvera en 1897.

1897-1898 Séjour en Angleterre, à Londres et à Oxford.

1900 Séjournant à Paris, il découvre – très en avance sur son temps – Cézanne et rencontre André Gide, dont il traduit «Philoctète».
Publication: «La mystique, les artistes et la vie». Ouvrages capitaux sur la poésie anglaise.

1902 Rencontre avec Hugo von Hofmannsthal.

1905-1911 Il voyage en Afrique du Nord, aux Indes, en Russie, au Turkestan
Publication: «L’idéalisme hindou», «Eléments de la grandeur humaine»

1907 Rencontre avec Rainer Maria Rilke.

1914-19 Kassner s’installe à Vienne. Il épouse en 1914 Marianne Eissler. Pendant ces années de guerre, Kassner étudie les mathématiques et la physique, période où le travail d’Einstein a été publié et la plupart des travaux sur les fondements des mathématiques ont eu lieu. Il rencontre Einstein à Vienne.
Ses fréquents voyage à Berlin l’on amené à rencontrer Georg Simmel, Gerhart Hauptmann et Walter Rathenau.

1919 En 1919, il se lie d’amitié avec Charles Du Bos, André Gide et Paul Valéry.

1923 Kassner se rend en Valais. Au cours de ce bref séjour, il rencontre son ami, le poète R.M. Rilke.

1924-31 Il se rend à Rome et successivement chaque année à Paris.

1938 «Troisième période d’activité» (selon ses propres termes) à la veille de la Deuxième Guerre mondiale. Il étend ses thèmes à des questions théologiques.

1945-46 Grâce à l’intervention de ses amis suisses, Kassner s’établit à Sierre (Valais); il enseigne à l’Université de Zurich.

1947 Il sera domicilié à Sierre du 10 septembre 1947 jusqu’au jour de sa mort le 1er avril 1959. Il séjourne à l’Hôtel Château Bellevue.

1949 Le prix Gottfried Keller lui est attribué.

1955 Prix Schiller de la ville de Stuttgart, en particulier pour son œuvre «L’enchanteur».

1957 L’Université de Zurich lui attribue le titre de docteur honoris causa.

1959 1er avril: Rudolf Kassner décède à Sierre après une longue maladie. Il repose au cimetière de cette ville.

Kassner-portraitHotel-BellevueChambre-Hotel-Bellevue